Maladie d’Alzheimer : la piste d'un traitement basé sur des végétaux

Un traitement prometteur contre la maladie d’Alzheimer est en train d’être mis au point par des chercheurs de l'Université de Californie du Sud, aux États-Unis. Basé sur des végétaux, il a pour l’instant été testé uniquement sur des souris, mais pourrait être transposé à des humains.

Alors qu’aucun médicament ne permet aujourd’hui de guérir complètement la maladie d’Alzheimer, les choses pourraient bien changer. Une équipe de la Keck School of Medicine a réussi à réduire les effets de la maladie d’Alzheimer chez des souris génétiquement modifiées pour en présenter les symptômes. Cette découverte, issue de composés naturels, pourrait bientôt être utilisée chez l’être humain, comme l’expliquent les chercheurs dans une publication du Journal of Biological Chemistry.

Un traitement issu de substances naturelles

Pour rappel, la maladie d’Alzheimer est un type de démence qui provoque des troubles de la mémoire et du comportement, dont les symptômes s’aggravent au fil du temps. Pour cette expérience, les chercheurs ont génétiquement programmé les souris pour reproduire les effets de cette pathologie. Les souris ont ensuite reçu - parallèlement à des congénères sains - un traitement à base d’EGCG et d’acide férulique. Il s’agit de substances naturelles, présentes dans le thé vert pour la première, et dans des légumes tels que la carotte et la tomate pour la seconde. Les souris ont ensuite été divisées en quatre groupes équitables. Chez le premier, les deux substances étaient administrées en combinaison ; chez le deuxième et le troisième, seule l’EGCG ou l’acide férulique leur était donnée ; et le dernier groupe, enfin, ne recevait qu’un placebo.

La mémoire complètement guérie

Pendant les trois mois de l’expérience, mais aussi avant celle-ci, les souris ont eu à faire de nombreux tests pour connaître précisément leurs capacités neuropsychologiques. Ces tests peuvent être comparables (à peu de chose près) à ceux pratiqués chez l’être humain pour détecter les troubles de la mémoire et la démence. Grâce à ceux-ci, les chercheurs ont pu faire des conclusions étonnantes : "Après trois mois, le traitement combiné a entièrement rétabli la mémoire de travail. Les souris atteintes de la maladie d’Alzheimer se sont révélées tout simplement aussi performantes que les souris en bonne santé utilisées comme témoins", explique ainsi Terrence Town, l’auteur principal des travaux et professeur de physiologie et de neurosciences à la Keck School of Medicine.

Des recherches complémentaires nécessaires

Si ces résultats sont encourageants, les chercheurs n’en expliquent pas encore totalement l’origine. Selon Terrence Town, si le traitement est si efficace, c’est grâce à son action contre une molécule impliquée dans le développement dans la maladie : la bêta-amyloïde. De plus, les composés administrés aux souris pourraient aussi avoir eu des effets sur le stress oxydatif et la neuro-inflammation – deux autres aspects liés à la pathologie. Pour être un jour en mesure de pouvoir faire bénéficier de ce traitement à des êtres humains, l’équipe de chercheurs continue d’étudier cette piste.

source: www.pourquoidocteur.fr Par Justine Ferrari

INFORMATIONS

-Afin d'assurer le développement de la Société SERIMEE, nous sommes heureux d'annoncer l'arrivée dans notre Capital, d'un nouvel actionnaire : le Crédit Agricole Centre France

-La Montagne Entreprendre parle de nous.

 

 

ACTUALITES

 

Prochainement

 

-Installation de deux EHPAD publics en rgion PACA

-Installation d'un EHPAD en Alsace

 

En cours 

 

-Installation d'un centre hospitalier en région Haut de France

 

La société SERIMEE est

Lauréate du dispositif At2i+ de la CCI Auvergne pour le département du Puy de Dôme.

SAS SERIMEE

SIEGE

53 bis rue des sauzes

63170 Aubière

Tél : +33 4 73 75 61 27

Fax : +33 9 70 61 27 82

 

AGENCE IDF CHARTRES (28)

 

AGENCE RHONE ALPES

GENAS (69)

 

Vous pouvez également remplir le formulaire de contact.

La technologie ne vaut que par l'usage qu'en font

les hommes, elle est au service des patients et 

des aidants, mais la solidarité doit la porter si l'on veut qu'elle soit accessible à tous.